lundi 18 septembre 2017

Les sommets de l'hypocrisie sont dépassés



À la fin du mois d’août dernier, dans Acteurs publics, j’ai publié un billet d’humeur, une « petite colère » sur les rythmes scolaires.


Son titre : « Les sommets de l’hypocrisie sont dépassés », résume bien mes propos.

Mon texte analyse ce sujet à travers 2 des 37 questions taboues sur le système éducatif français qui figurent dans un chapitre de mon dernier livre : Bouvier A. 2017 : Pour le management pédagogique : un socle indispensable Connaître- Éclairer – Évaluer – Agir, Collection Les indispensables, Paris, Berger-Levrault.

La première de ces questions porte sur le temps annuel réel d’enseignement dont bénéficient les élèves français. 

La seconde évoque le temps annuel réel de travail des enseignants.

Les nombreuses réactions qui me sont parvenues et les encouragements reçus m’invitent à poursuivre cette démarche.

Les questions taboues sont abondantes. Elles caractérisent peut-être notre système éducatif. Soyons-en sûrs, d’autres que je n’ai pas citées apparaîtront. Et l'hypocrisie est patente.

Les nouveautés éducatives vont faire florès puisqu’il y a eu d’importants changements politiques suite aux dernières élections nationales.

Je me propose donc, chaque mois, sur ce Blog créé à cette fin, d’aborder brièvement un sujet d’actualité du monde scolaire français.

Je l’analyserai à travers une ou plusieurs questions taboues.